Page

Nutrition et endométriose

Comment l'alimentation peut-elle soulager vos symtômes ?


 Par la nutrition

L’inflammation est l’un des symptômes les plus importants et les plus gravant de l’endométriose. Mais il est possible d’agir sur ce symptôme grave à la nutrition. En effet, opter pour alimentation dite « anti-inflammatoire » pourra réduire les douleurs liées à l’endométriose permettra d’améliorer votre qualité de vie.

Gestion du stress

Le stress, sous toutes ses formes augmente l’inflammation et donc la douleur. Les femmes atteintes d’endométriose sont très souvent en proie à la fatigue chronique et on besoin de plus de repos, cette pathologie étant épuisante aussi bien physiquement que moralement, il faudra donc en tenir compte.

Activité physique

Une activité physique régulière est bonne pour la santé de tous. En effet, elle améliore non seulement la condition physique mais influence aussi positivement le psychisme notamment par la libération d’endorphine qu’elle procure.

Pour les femmes atteintes d’endométriose, le sport n’améliorera pas seulement le bien-être, il aura un effet favorable sur l’ensemble du corps et donc sur la santé en général. Opter pour une activité physique adaptée, peu intense mais régulière : marche, pilates, yoga…

L’aromathérapie et la phytothérapie

Les plantes peuvent également vous aider à trouver un équilibre, atténuer les douleurs, reminéraliser votre corps, vous détendre et trouver le sommeil…




Les douleurs d'endométriose 

Elles se manifestent surtout dans la région pelvienne (partie inférieure du ventre), mais aussi dans l'abdomen et la région lombaire et sont souvent rythmées par les cycles menstruels .

Les douleurs se manifestent parfois en permanence. Toutefois, dans la plupart des cas, elles sont :
                  - récurrentes,
                  - rythmées par le cycle menstruel,
                  - plus marquées au moment de l’ovulation et surtout des règles.


Ces douleurs sont :

                    - souvent fortes (peu calmées par le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens),
                  - gênent les activités quotidiennes, sont responsables d'absentéisme scolaire ou professionnel,
                  - s’accentuent au fil du temps.

Enfin, des douleurs profondes peuvent être ressenties lors des rapports sexuels (dyspareunie).

La présence de douleurs lors des règles à l'adolescence peut être le premier symptôme d'une endométriose.


Le traitement de l'endométriose nécessite une prise en charge pluridisciplinaire.

Une prise en charge nutritionnelle est fortement conseillée car elle permet d'améliorer les douleurs. (Résendo)

RESENDO est  un réseau ville-hôpital créé le 5 mai 2015 sous la forme d’une association.


Photo

L

Photo

L